7 astuces pour rédiger du contenu de qualité pour votre blog

Écrit par : Oscar Rabasse

Le problème avec Yanis, c'est qu'il ne peut pas s'empêcher de boire de l'Orangina
et|icon_grid-2×2|
et|icon_table|

21 mai 2020

Votre site web représente votre entreprise. Si le contenu qui s’y trouve est médiocre, vous allez perdre beaucoup de ventes, même si vos offres sont exceptionnelles.

En revanche, du contenu bien rédigé entraînera plus de partages, un message clair et des visiteurs satisfaits. En soit, plus de ventes.

Voici 7 astuces pour rédiger des articles de meilleure qualité, sans passer 15h sur chaque article :

1 – Commencer par une recherche de mots-clés pour le SEO

Avant même de commencer à écrire, vous devez savoir de quoi vous allez parler. Et s’il peut être tentant d’écrire sur les sujets qui vous intéressent, un bon article traite des sujets qui intéressent les lecteurs.

La logique est très simple :

  1. Découvrez les questions que se posent vos lecteurs
  2. Répondez à ces questions avec un article utilisant les mêmes mots-clés utilisés que vos lecteurs
  3. Gagnez la confiance de vos lecteurs en devenant la référence de votre industrie

Si vous souhaitez découvrir l’approche de Pixweb dans la rédaction de contenu, faites-le moi savoir dans les commentaires.

2 – Le “gavage de mots-clés”, c’est pour les amateurs

Il fut un temps où Google mettait en résultat #1 des articles illisibles et peu intéressants simplement parce qu’ils débordaient de mots-clés.

Les moteurs de recherches sont performants aujourd’hui, utiliser 19 variantes du même mot-clé en espérant monter dans les résultats de recherches aura l’effet inverse.

Choisissez le bon sujet, utilisez votre outil SEO, rédigez un article qui apporte de la valeur à vos prospects, soyez patients, et les résultats suivront.

3 – Toujours inclure des Call To Action

Qu’est ce que vous souhaitez que vos lecteurs fassent avec votre article ? Si votre réponse est “euh… lire l’article ?”, il faut qu’on parle.

Avant même de commencer à écrire, vous devez savoir quels seront vos CTA.  

“Un call-to-action (CTA) se traduit en français par Bouton d’Incitation à l’Action. Il est essentiel dans la transformation de votre audience en lead, ou autrement dit, d’un visiteur inconnu à un prospect qualifié”.

marketing-management.io

Des exemples répandus de de CTA :

  • téléchargement d’une ressource gratuite (ex: ebook, checklist…)
  • abonnement newsletter
  • demander une démo
  • partager du contenu sur les réseaux sociaux
  • acheter un produit/service

Lorsque vous êtes en train de rédiger un CTA, mettez vous à la place de vos lecteurs. Comment pourriez vous convaincre quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de faire quelque chose ?

Maintenant, reliez vos objectifs marketing avec du contenu qui plait à vos lecteurs et un CTA bien travaillé.

4 – Aérez votre texte

Si vous êtes en train d’écrire le prochain prix Goncourt, alors oui, vous pouvez décider de terminer un paragraphe lorsque cela vous paraît naturel.

EN REVANCHE

un lecteur qui parcourt votre blog a une durée d’attention (attention span) beaucoup plus courte que lorsqu’il lit un roman.

En résumé, raccourcissez vos paragraphes. Un paragraphe de 5 lignes, c’est bien. Un de 3 lignes, encore mieux ! Pour ceux d’entre vous soucieux d’en savoir plus, n’hésitez pas à étudier l’écriture de Derek Halpern et Ramit Sethi.

5 – Utilisez un bon outil SEO

Vos articles n’ont pas besoin d’être parfaitement optimisés pour les moteurs de recherches. C’est souvent le contraire.

Passer 3 heures à optimiser un article, c’est aussi 3 heures qui auraient pu servir à la rédaction d’un autre article. Si vous avez rédigé un article intéressant, et que vous utilisez WordPress, vous avez quasiment fait tout le travail.

Comment améliorer encore le score SEO de votre article sans y passer 3 heures ?

En utilisant des outils gratuits comme RankMaths, ou Yoast.

5 minutes vous suffiront pour effectuer les petites améliorations qui font le bonheur des moteurs de recherches. 

6 – Un lycéen comprendra-t-il votre article ?

De manière générale, pour votre blog, plus l’article est facile à lire, plus il sera lu.

Il peut être TRÈS tentant d’utiliser dans vos articles (ou dans votre site web de manière générale d’ailleurs) du jargon technique pour refléter sa maîtrise d’un sujet.

Le but n’est pas de simplifier à l’extrême les sujets qui plaisent à vos lecteurs, ni de les prendre pour des idiots. Mais simplement de rendre votre article agréable à lire.

Un jeune adolescent en 6ème ne doit pas trouver votre article illisible, et un lycéen doit comprendre (en gros) le message que vous voulez convier.

7 – Toujours faire relire son article par quelqu’un d’autre

Evidemment, Word ne vous laissera pas faire de grosses fautes d’orthographe sans vous prévenir. Sauf que comme vous pouvez vous en douter, la relecture de votre article à d’autres intérêts.

Votre article est-il intéressant ?

Ecrivez-vous péniblement en 5 phrases ce qui pourrait être expliqué en 2 phrases ?

Vos liens fonctionnent-ils ?

La création de contenu est comme la musculation. Les effets ne se font pas sentir dès la première semaine. Ce n’est pas pour ça qu’elle ne vaut pas le coup. En plus de passer pour une figure d’autorité auprès de vos lecteurs, c’est de nouveaux visiteurs qui arrivent tous les jours sur votre site web. Ce sont également des articles à partager sur les réseaux sociaux, une opportunité pour parler avec vos visiteurs, du contenu à réutiliser dans vos mails etc.

J’espère qu’avec ces 7 astuces, vos articles n’auront jamais autant plu à vos lecteurs.

Est ce que j’ai oublié un point important ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires.

Nous nous reverrons jeudi prochain, à 18h !