33,7 millions. Ceci est le nombre de personnes qui visitent chaque jour des sites internet sur leur mobile. Eh oui, environ la moitié de toute la population française, rien que ça ! C’est 11,7 millions de personnes de plus que sur ordinateur. (chiffres d’Avril 2019).

Vous pouvez retrouver plus de détails sur ces chiffres juste ici.

Et pourtant, le taux de conversion, (ratio acheteurs/visiteurs) , est plus faible sur mobile que sur ordinateur d’environ 64%. À quoi cela est-il du ? Les deux raisons principales sont :

-mobile mal adapté aux chemins d’achats à cause de la taille de l’écran,

-des pages de paiement mal optimisés pour mobile.

Voici quelques chiffres qui illustrent ces défauts du mobile : 78% des paniers d’achats sont abandonnés sur mobile contre 64% sur ordinateur, et 95% des gens visitent un site sur ordinateur après l’avoir consulté sur mobile, car le parcours utilisateur n’est pas assez satisfaisant sur mobile.

Qu’est-ce qu’un site non-responsive et pourquoi cela tue votre marketing ?

Un site non-responsive est un site dont la navigation n’est pas optimisée pour mobile.

Par exemple, c’est utiliser le même type de menu que sur ordinateur (menu tout en largeur, bien trop large pour mobile), ou encore un contenu dont la taille du texte n’a pas été spécifié pour mobile, et qui affiche donc la taille définie pour ordinateur, ce qui est illisible sur mobile.

Pourquoi un site non-responsive tue votre marketing ?

Avoir un site responsive est essentiel pour votre marque. Comme nous l’avons vu plus tôt, plus de la moitié de la navigation sur les sites s’effectue sur mobile. Autant vous dire que vu l’exigence naturelle des utilisateurs, ce n’est même pas la peine de mettre le lien de votre site sur vos réseaux sociaux s’il n’est pas responsive ou au moins « mobile friendly ».

Imaginez que vous ayez mis une place une stratégie digitale importante avec des investissements. Ce pourrait être une stratégie de publication sur les réseaux sociaux pour rediriger les gens vers votre site par exemple, avec tout un planning éditorial complet et original sur le long terme.

Vous arrivez à toucher votre cible sur les réseaux sociaux, à les amener sur votre profil et grâce à vos publications, à les faire cliquer sur le lien de votre site ! Félicitations, c’est déjà un beau travail.

Ce serait dommage de perdre votre prospect une fois qu’il a réalisé toutes ces étapes, et c’est pourtant ce qu’il va se passer.

En effet, un site non-responsive augmente fortement le taux de rebond de votre site (pourcentage de personnes qui repart directement de votre site après y être arrivé), dû au fait qu’il ne soit absolument pas navigable.

De plus, un site non-responsive met plus de temps à charger, parfois jusqu’à 10 secondes. C’est bien trop important quand on sait que au-delà de 3 secondes à attendre le chargement d’un site, l’utilisateur quittera votre site !

Depuis 2015, ces sites sont également pénalisés par Google. Il a été décidé d’inclure ce critère de responsive à l’algorithme de Google, les sites qui ne le sont pas seront donc moins bien positionnés dans les résultats de recherche, tandis que les sites mobile friendly ou responsive seront valorisés.

Il serait donc inutile d’investir dans du SEA (référencement payant), dans une stratégie digitale, de passer du temps à travailler son référencement naturel avec des articles, une bonne lisibilité sur son site si le site n’est pas responsive, car au final ce frein sera plus important que tous les efforts fournis.

Je vous donne quelques exemples de sites non-responsive, si vous vous reconnaissez inquiétez-vous… Si vous n’avez pas encore de site, vous saurez quel(s) exemple(s) il ne faut PAS suivre !

Le menu

Exemple typique du site non responsive : le menu se contente de se déplacer à cause de la taille de l’écran, ce qui a pour conséquence de dézoomer tout le site, et tout devient illisible.

Images et texte

Sur cet exemple, on voit l’évolution d’un site non responsive selon la taille de l’écran. Vous pouvez remarquer tout de suite que rien ne s’adapte à la taille de l’écran. Tout se contente de se décaler automatiquement et donc de la mauvaise manière, pour ne quasiment plus rien laisser apparaitre sur mobile, peu importe sa taille.

Quels sont les choses à faire pour rendre son site responsive et donc ne pas gâcher vos efforts ?

Je vous donne ici quelques tips afin d’avoir un site responsive pour que Google vous aime, et vos utilisateurs aussi.

Changement de menu

Voici deux exemples de menus responsives. Sur le premier exemple, tous les items/intitulés de pages prennent toute la taille de l’écran. Concrètement, l’utilisateur cliquera sur un bouton menu en haut de l’écran et tout le menu s’affichera sur toute la page. C’est un choix, qui peut avoir son inconvénient de couvrir les éléments de la page sur laquelle l’utilisateur est lorsqu’il va ouvrir le menu, mais au moins c’est responsive !

Sur le deuxième exemple, le menu est représenté par ce qu’on appelle un « hamburger » : ce sont les trois petits traits blancs dans la barre supérieure du site. Quand l’utilisateur va cliquer dessus, les pages du menu se dérouleront sans pour autant prendre toute la place comme sur le premier exemple.

Optimisation d’images

Je ne mettrai pas de photo sous cet exemple, car quand je vous parle d’optimisation d’image, je parle principalement de son poids. En effet, il sera important que le site charge rapidement sur mobile (rappelez-vous, les 3 secondes !), il sera donc encore plus important d’optimiser vos images. Pour cela, vous diminuez leur poids sans trop altérer leur qualité. L’outil optimizilla (pas d’affiliation, promis) propose ce service gratuitement, intuitivement et de manière illimitée.

Également, vous serez peut être amené à faire du recadrage d’image, mais cela va de soi !

Choix des informations

Il vous faudra également faire un choix dans les informations que vous souhaitez voir apparaitre sur mobile. En effet, ce n’est pas la même population qui consultera votre site sur mobile ou téléphone, il peut donc être intéressant de ne pas afficher les mêmes informations selon le support. Également, pour le responsive il sera bon de ne pas afficher trop d’informations et donc de ne laisser que les plus importantes sur téléphone (bon point pour le temps de chargement également).

Trop de texte sur mobile par exemple entrainera un taux de rebond important, car l’utilisateur verra une page très longue à scroller (faire défiler), avec beaucoup (trop) d’informations, il ne prendra certainement pas la peine de tout lire. Non seulement votre texte ne sera pas lu mais vous perdez un prospect dans le même temps !

Des petites astuces…

Pour mobile, il peut être intéressant de proposer des éléments supplémentaires et simplificateurs comme une icône de téléphone présente sur tout le site. Cela vous donne un call-to-action présent tout au long de la navigation, et ça vous permet également d’enlever la place que peut prendre l’écriture d’un numéro de téléphone sur le site.

Pour tester si votre site est responsive et sera bien vu par google, voici un outil très simple généré par Google, où vous avez juste à taper l’url de votre site, c’est cadeau : https://search.google.com/test/mobile-friendly?utm_source=mft&utm_medium=redirect&utm_campaign=mft-redirect

Vous l’aurez compris, avoir un site responsive n’est plus une option depuis que Google a décidé de les mettre mieux en avant dans son algorithme. Plus 50% de la navigation qui se fait sur mobile, avec une croissance chaque année oblige tous les sites à être responsive pour ne pas devenir complètement obsolètes.

Devant l’importance de ce critère, de plus en plus d’outils de création de sites internet proposent par défaut du mobile friendly, mais pour un responsive complet à tous les niveaux, faire appel à une agence qui vérifiera tout pour vous reste la solution la plus sécuritaire pour vous.

À très vite sur notre blog,

Yanis- Pixweb Paris

Sources :

https://moz.com/blog/responsive-design-fix-conversions