Comment créer un Call To Action qui convertit : les bonnes pratiques

Écrit par : Yanis Joubert

et|icon_grid-2×2|
et|icon_table|

28 mai 2020

Les Call to Actions sont un peu le Saint Graal d’un site web. La cerise sur le gâteau. L’élément déclencheur qui va faire passer votre prospect de simple visiteur à lead qualifié lors de sa balade sur votre site.

Que vous souhaitiez être contacté par téléphone ou par mail, recevoir des demandes de devis, ou récupérer des inscrits à votre Newsletter, les CTA sont le must do de tout site web.

Avant de vous montrer les bonnes pratiques ponctuées d’exemples concrets dont vous pourrez vous inspirer, quelques éléments de définition ainsi que quelques chiffres pour y avoir plus clair. Let’s gooooooooooo !

Définition & quelques chiffres

Selon le blog Marketing-management, un Call To Action se définit un bouton qui se place sur une page web pour inciter l’internaute à prendre une action précise. Il a une place centrale dans votre stratégie marketing d’acquisition client.

On pourrait croire que mettre en place les CTA sur un site est une chose évident… mais pas tant que ça ! Ces chiffres peuvent en témoigner :

  • 70% des entreprises n’engagent pas leurs visiteurs avec un CTA,
  • Moins de 50% des sites possèdent un CTA bien placé qui permet à ses visiteurs de le trouver en moins de 3 secondes,
  • 72% des entreprises ne possèdent aucun CTA au sein des pages intérieures de leur site web,
  • 70% des sites n’affichent pas de CTA dans leur Home Page (!!!!).

Pas si évident, n’est-ce pas ? Trêve de bavardages : places aux bonnes pratiques qui feront la pertinence de vos CTA. Si vous êtes bons, vous en aurez peut être déjà devinés avec cette petite introduction.

Les bonnes pratiques (comprenez : les indispensables)

Bien placer votre CTA

Le placement est primordial. Ne pas étudier l’endroit où vous allez placer votre CTA revient à vous tirer une balle dans le pied ! Vous n’allez pas cacher à votre lecteur l’élément sur lequel vous voulez qu’il clique quand même ?

Pour bien placer votre CTA et le rendre visible , voici quelques conseils :

  • Placez-le juste après votre proposition de valeur principale (un bouton qui se balade tout seul ne représente aucune valeur pour votre visiteur),
  • Centrez-le ! Personne ne s’attend à devoir chercher à gauche ou à droite de l’écran votre proposition principale
  • Mettez-le en dessus de la ligne de flottaison (en gros, dans la première moitié de votre écran)

Un exemple pour que ce soit plus clair ? Voici le CTA que vous pouvez retrouver sur notre page d’accueil :

Donner envie : inciter au clic

Une fois que vous avez tenu compte des éléments précédents et que vous avez correctement placé votre CTA, vous pouvez aller vous assoir dans votre canapé et attendre que les gens fassent ce que vous attendiez d’eux.

On plaisante. Être visible n’est pas suffisant ! Il faut donner envie. Pour cela, vous pouvez écrire une proposition de valeur AVANT votre CTA. Dans ce cas, votre bouton suffira car votre visiteur saura déjà ce qui l’attend et votre bouton apparait comme la suite logique de la phrase qu’il est en train de lire.

Dans notre exemple, proposer de voir “nos solutions” après avoir parler de ce qu’on pouvait vous apporter est une suite logique. Mais dans certain cas, il vous faudra mettre plus d’efforts dans le visuel afin d’inciter au clic. Voyez plutôt :

Ici, nous avons mis en place un CTA sous forme d’image. Cette image contient : notre proposition de valeur directement dedans, une illustration sympathique et un bouton. En réalité, il suffit de cliquer sur le visuel au complet pour aller télécharger l’ebook.

Voici un autre exemple de CTA visuel pour donner envie de cliquer (cet exemple vient d’un article d’Hubspot) :

Convertir vos prospects : l’arrivée sur une Landing page !

Votre visiteur a cliqué, bravo ! C’est déjà une très bonne chose. Mais sans une page dédiée qui convertira votre visiteur par la suite, ce clic ne servira qu’à gonfler vos statistiques Google Analytics !

Il est important de mettre en place une page de destination (Landing page en anglais) pour accueillir votre visiteur après son clic. Vous devez mettre cela en place pour vos CTA les plus importants.

Chez pixweb par exemple, quand vous avez cliqué sur le CTA pour télécharger l’ebook sur les Personas, vous tombez sur une page dédiée qui contient les éléments primordiaux d’une bonne Landing page. Comme il s’agit d’un produit gratuit, la page est courte. (Vous pouvez voir ce parcours en cliquant ici).

Je vous résume les points devant apparaitre sur votre Landing page :

  • Votre proposition de valeur attrayante écrit en gros,
  • Un bouton menant vers votre formulaire en bas de page,
  • Ce que le produit/service va apporter à votre prospect,
  • vos preuves sociales si vous en avez (avis client etc…),
  • Le détail technique de ce que votre prospect trouvera,
  • Le prix et/ou un formulaire (dans notre cas, juste un formulaire était nécessaire car l’ebook est gratuit).

À vous de jouer !

Vous avez en main les éléments pour mettre en place des Call To Action qui convertiront vos visiteurs et vous permettront de récupérer leurs informations personnelles.

Si cette méthode vous intéresse, nous pouvons discuter ensemble des méthodes d’acquisition que nous pouvons mettre en place pour attirer des visiteurs sur votre site, puis les convertir grâce aux CTA et landing pages !

Nous vous offrons une consultation marketing de 30 minutes avec un expert pour faire le point et vous donnez des pistes pour acquérir de nouveaux clients. C’est juste ici

À jeudi prochain !