Votre site web. Il est bon ou beau ?

Écrit par : Oscar Rabasse

8 décembre 2020

Avoir un beau site est très probablement ce que vous avez en tête lorsque vous commandez une refonte.

Et comment vous en vouloir ? Sur quel autre critère juger un site web d’un seul coup d’œil ? 

Mais avant de continuer, je vais mettre les deux pieds dans le plat, et dire quelque chose qui va déplaire à beaucoup de graphistes.

“Un beau site web ne sert à rien.”

Voilà, c’est dit.

Et pour Noël, je l’offre sous forme de tatouage à Yanis.

Maintenant que je me suis un peu défoulé, laissez-moi dérouler mon raisonnement.

Votre site a besoin de convertir, pas de gagner des concours de beauté

Qu’est ce que la conversion ?

Pour remettre les pendules à l’heure et les points sur les I, votre site doit avoir un objectif mesurable.

Pour certaines entreprises comme la Fnac, c’est simple. L’objectif principal est atteint lorsqu’un visiteur achète un produit.

Pour d’autres sites, cela saute moins au yeux.

Par exemple, l’objectif principal du site de Pixweb, c’est qu’un visiteur se rende sur notre page de contact, et demande une consultation marketing.

Peu d’entreprises réalisent à quel point leur taux de conversion est essentiel, ne le mesure pas, et par conséquent n’essayent pas de l’améliorer.

Mais une entreprise qui a un taux de conversion 2x plus important que ses concurents signifie qu’elle peut générer autant de clients avec deux fois moins de trafic sur son site, ou alors dégager deux fois plus de revenu à partir du même trafic.

Et par conséquence se permettre d’investir plus dans son marketing, en envoyant valser mathématiquement la concurence chez Pôle Emploi.

Il ne faut pas non plus oublier qu’augmenter votre taux de conversion veut simplement dire que vous créez un site que vos visiteurs aiment plus (prononcé plusse). Ce qui veut dire plus de bouche à oreille.

Enfin, gardez à l’esprit que le business généré en ligne à la particularité de permettre une croissance incroyable !

Exemples de sites moches qui convertissent

Et si on parlait un peu concret ?

Craiglist : ce site est ideux, il n’y a pas d’autre mots. Ce site vaut aussi 3 milliards. Comme ca c’est dit.

Google : c’est vrai, c’est plutôt joli. Mais on est loin de la page d’accueil ultra complexe et détailée que cherchent à avoir la plupart des entreprises. 

Wikipedia : besoin de vous les présenter

Amazon : c’est vrai que la page d’accueil est esthétiquement travaillée. Mais une fois que l’on a cliqué sur un produit, plus aucun effort stylistique. Seulement le résultat de +20 ans à faire des tests pour trouver comment faire acheter.

Vous avez compris l’idée.

Vous aussi vous préferrez un site qui rapporte des € et pas des ? ?

Vous tombez bien, nous aussi ! On vous propose donc de prendre gratuitement 30 minutes avec nous pour faire un point sur votre présence en ligne, et discuter des points à améliorer.

Mais… Un beau site, ça ne sert vraiment à rien ?

Un beau site peut donner envie d’acheter

Dans certains cas, il est vrai que mettre une claque visuelle peut faire son effet. C’est notamment le cas des entreprises qui

1 – Proposent des services graphiques

2 – Proposent des services technologiquement poussés

Les photographes, graphistes et webdesigners ont notre approbation pour investir dans l’esthétique de leur site.

Attention, une clarification s’impose : pour tous les autres sites, on n’essaye pas de dire qu’ils doivent être laids. Et d’ailleurs, tous les sites que Pixweb a réalisé sont (on trouve) bien mignons. Mais ils n’ont pas été construits pour répondre à “comment faire pour qu’il soit joli ?”, mais “comment faire pour qu’il convertisse ?”.

Exemples de beaux sites

popadic.co est un site présentant le travail du graphiste Stefan Popadic. Bien que l’esthétisme ait été très travaillé, tous les codes d’un site web réussi y sont réunis. Un titre qui résume la proposition de valeur, un appel à l’action (CTA) efficace, des témoignages, un portfolio. Bref, un bon exemple de site.

apple.com est le site internet de… Bon, passons à l’essentiel. Le site d’Apple est difficile à mettre dans une case. D’un côté, les pages de produits sont magnifiques (regardez cette beauté), mais de l’autre, dès que vous avez été impressionnés par les transitions et avez cliqué sur “Acheter”, on retrouve un design plus classique, et qui permet de tester des dizaines de versions en même temps.

adidaschile20.com est l’exemple idéal du 100% design réussi. Il n’est pas fait pour guider le visiteur lors d’un chemin de vente qui mène à l’achat. Il n’est pas fait pour démontrer à quel point ces vestes sont supérieures techniquement. Le site n’a qu’un seul but : mettre une belle claque esthétique retournée au visiteur. Car des sites comme celui-ci, on n’en voit pas tous les jours.

zoepepper.com est le site d’une agence basée à Londres et à New York. Ce site peut se permettre de miser autant sur l’esthétisme au lieu de la fonctionnalité car il a fait un choix : le site est fait pour être joli et pas pour convertir. Il n’y a pas de contenu éducatif, et l’objectif du site n’est pas très clair. C’est un site au fonctionnement très simple enrobé dans de superbes animations. Est-ce qu’il est bien équipé pour recevoir des campagnes marketing ? Pas sûr… Mais wow, cette animation sur la page Équipe..! 

La formule magique

Il existe cependant une recette magique.

Évidemment, Pixweb ne l’a pas inventé. 

Ce sont ceux qui ont inventé le terme Conversion Rate Optimization (CRO) qui l’ont mis au point.

Je continue à faire des retours à la ligne ou je me lance ?

Allez.

1 – Définir des Règles du Jeu

Nous nous mettons d’accord sur la stratégie qu’est en train d’adopter votre entreprise, ce que sont ses objectifs et les chiffres à mesurer (on ne sait toujours pas comment traduire metrics…)

2 – Comprendre l’origine du trafic

Nous identifions quels visiteurs arrivent sur quelles pages, et pour quelle raison. Cela nous permettra de déterminer les pages qui valent le coup/coût d’être améliorées.

3 – Comprendre les visiteurs (notamment ceux qui ne convertissent pas)

Le seul moyen d’augmenter votre taux de conversion est de convaincre une partie des visiteurs qui n’étaient pas convaincus jusque là. Il faut en apprendre plus sur eux, pourquoi ils vous résistent et régler le problème.

4 – Analyse de la concurrence

Votre entreprise n’est pas seule dans son marché. Vos visiteurs se forgent un avis sur votre site ET celui de vos concurrents. Il faut donc que l’on se transforme en espions industriels pour repérer les forces et les faiblesses de vos concurrents par rapport aux vôtres. Vous aurez ainsi le meilleur positionnement possible pour récupérer % par % des parts de marché.

5 – Trouver la poule aux oeufs d’or

Tous les clients que nous avons eu jusque là ont des aspects de leur offre ou de leur entreprise que leurs clients adoreraient, si seulement ils pouvaient les voir. Peut-être qu’ils ont eu des articles décrivant leur croissance folle ou peut-etre des témpignages de clients devenus fans. Il faut que l’on trouve toutes les munitions possibles avant de partir en guerre.

6 – Définition de la stratégie

Nous allons inévitablement plus d’idées que ce que nous pourrons mettre en place. Il nous faudra donc faire un choix sur les stratégies qui auront le plus d’impact & qui seront les plus simples à mettre en place. Une fois que nous aurons en main toutes les informations nécessaires, nous pourrons commencer à créer des expériences qui auront très probablement des résultats supérieurs à ce que vous avez actuellement.

7 – Construction des versions tests

Créer des pages expérimentales de qualité demande une belle quantité d’informations, telles que celles dont nous avons parlé jusque-là. Et pourtant, c’est à partir de cette étape que la plupart des gens commencent. Ils copie-collent sur leur site un ensemble de “règles à suivre” qu’ils ont trouvé dans des articles. Vous imaginez la futilité de cet effort s’ils n’ont pas pris la peine de faire leur recherche. Ces mêmes recherches qui auraient été évidentes dans un magasin classique : demander aux visiteurs pourquoi ils ne convertissent pas, ce qui ne leur plait pas, ce qu’ils aimeraient voir, et enfin, faire quelque chose pour répondre à leurs besoins

8 – Mise en place des expériences

Il y’a beaucoup de logiciels pour créer des pages et suivre leurs performances. Si vous n’en avez pas encore, nous nous ferons un plaisir de vous en recommander selon vos besoins.

9 – Déplacement des efforts vers d’autres médias

L’avantage que nous avons, nous webmarketeurs, est de pouvoir faire beaucoup d’experiences, rapidement, et à bas prix. Une fois qu’une expérience est positive, nous pouvons la transférer à d’autres médias. Si nous faisons pour vous une campagne Facebook qui fonctionne très bien, pourquoi ne pas imaginer une version quasi similaire dans un journal ?

10 – On met des paillettes dans votre vie

Et maintenant que nous avons des formules gagnantes, on peut ajouter des paillettes. Des animations, de belles illustrations etc. Mais vous verrez, elles ne font que peu de différence ces paillettes. Elles sont jolies. Mais elles ne vous rapportent pas d’argent.

Voilà voilà. Je pense que vous avez compris pourquoi Pixweb est fier de ne jamais avoir remporté de prix pour sites web tels que les Awwwards. Notre rôle est de vous rapporter des clients, pas d’empiler des trophées.

Merci de nous avoir lu. Vous avez quelque chose de prévu mardi prochain ? Nous oui, un nouvel article.

À bientôt ❤️

Oscar

Cet article vous a plu ?

Voici quelques articles qui pourraient également vous intéresser :

4 idées pour développer son activité avec un petit budget

4 idées pour développer son activité avec un petit budget

Développer son activité avec un petit budget n’est pas simple. Les fonds dédiés à la croissance sont limités et il faut faire très attention à l’emploi que l'on fait de chaque euros. C’est pourquoi nous vous proposons ici 4 façons de maximiser un petit budget pour...

6 bonnes raisons d’utiliser WordPress pour votre site web

6 bonnes raisons d’utiliser WordPress pour votre site web

Avant de créer votre site web professionnel (ou de refondre l’ancien, ça marche aussi), vous vous posez certainement beaucoup de questions. À qui faire appel ? Combien ça va me coûter ? Est-ce que je peux le faire seul ? Quelle « techno »...

Un Cycle de Vente qui Rapporte du €€€ en 8 Étapes pour le B2B

Un Cycle de Vente qui Rapporte du €€€ en 8 Étapes pour le B2B

Un bon cycle de vente, c’est bien plus que de savoir conclure une vente. Ce processus est une série d'étapes qu'emprunte votre équipe lorsqu’elle accompagne un prospect dans votre tunnel de vente. Il commence lors du premier contact entre un prospect et votre...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *